Home AMA Coronavirus/Dimanche des rameaux : 13 ans après, pas de messe pour les jeunes au stade Tata Raphaël
AMA - March 28, 2021

Coronavirus/Dimanche des rameaux : 13 ans après, pas de messe pour les jeunes au stade Tata Raphaël

Cardinal Monsengwo - Dimanche derameaux

Le dimanche des rameaux pour cette année 2021 chez les catholiques de l’archidiocèse de Kinshasa, a été célébré non pas comme de coutume dans un lieu public en l’occurrence au stade Tata Raphaël depuis 13 ans mais dans chacune des paroisses. La deuxième vague de la pandémie de coronavirus, a perturbé ces retrouvailles entre l’archevêque métropolitain de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo Besungu et les jeunes.

Un dimanche des rameaux pas comme les autres le 28 mars. Retour aux vieilles amours. Les jeunes catholiques de Kinshasa habitués depuis 2008, à venir en masse dans l’ex-20 mai se sont butés au plus petit mais grand virus du nom de corona.

À la paroisse Saint François de Sales, les messes de 6h30 et 9h, ont refusé du monde. Les fidèles munis de leurs rameaux pour la circonstance, le traditionnel  » Eyenga mandalala » ont participé à la procession dans l’enceinte de la paroisse.

Puis s’en est suivi la bataille pour se tailler une place à l’intérieur de cet édifice de la commune de Kintambo entre mamans catholiques, papa mokambi, moyangeli, jeunes engagés et non engagés.

500FC POUR AU MOINS UN RAMEAU

Les uns se sont munis de leurs rameaux depuis leur domicile, les autres s’ent sont procurés à l’entrée de la paroisse moyennant 500fc.

« Un rameau revient à 500fc. Mais vous pouvez acheter deux à 500fc. Avoir le rameau entre les mains fait parti de notre ADN, nous les catholiques. J’ai donné 500fc. C’est le signe distinctif en ce dimanche qui marque la fin du temps de carême. La chanson de Hozana renseigne mieux sur ce moment capital. Elle illustre l’entrée triomphale du Christ à Jérusalem« , a indiqué Cris Kiala, Ya Mulumba du groupe Kizito-Anuarite à la paroisse dirigée par le curé l’abbé Aimée Lusambo.

Pour la deuxième messe soit à 9h, le prêtre célébrant, a invité les fidèles à ne pas brûler les étapes, attendre le bon moment pour être béni. Chacun a son itinéraire tracé par Dieu.

L’abbé Éric, a invité l’assemblée à ne pas se confier à l’homme dans la mesure où cet être fragile peut être sujet des déceptions.

L’obéissance à Dieu était aussi de mise. Jésus-Christ lui-même a fait confiance à Dieu le Père malgré des obstacles.

L’élévation est parsemée d’embûches. C’est Dieu qui récompense et gratifie.
C’est depuis 2008 que l’archevêque métropolitain de Kinshasa, Mosengwo Pasinya, a célébré le dimanche des rameaux avec les jeunes de l’archidiocèse de Kinshasa au stade Tata Raphaël.

Son successeur, son Éminence Fridolin Ambongo, a perpétué ce rite. Très souvent, l’homélie porte sur l’éveil de la jeunesse et des messages très forts aux dirigeants politiques sur la gestion du pays.
La semaine sainte commence ce lundi et ira jusqu’au samedi saint.
La fête de Pâques commémorant la résurrection du Christ interviendra le dimanche 04 avril.

Gloire BATOMENE

L’article Coronavirus/Dimanche des rameaux : 13 ans après, pas de messe pour les jeunes au stade Tata Raphaël est apparu en premier sur Matininfos.NET – Information de la RDC en toute impartialité.

Source: Matininfos

Source : African Media Agency (AMA)

(Visited 1 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Check Also

E-Livestock Global fez o lançamento da solução Mastercard baseado na blockchain (cadeia de blocos e dados) com o objetivo de aumentar a visibilidade da indústria bovina no Zimbábue

O Zimbábue é o primeiro país africano que implementou o sistema de rastreabilidade de E-Li…